Victor Orban, Premier ministre Hongrois

Source de l’information : Visegrad Post

« Il y a vingt-sept ans, nous pensions que notre avenir est l’Europe », a déclaré ce matin le Premier Ministre hongrois Viktor Orbán à la 28ième édition de l’Université d’été organisée à Tusnádfürdő / Băile Tușnad (Pays Sicule, Roumanie). « Actuellement, nous sommes l’avenir de l’Europe. »

Roumanie, Băile Tușnad – Dans ce discours très attendu chaque année, Orbán a affirmé que les élections législatives qui auront lieu au printemps prochain en Hongrie auront aussi une importante dimension européenne, l’opposition réelle dont il lui faudra triompher étant les innombrables eurocrates de Bruxelles, les réseaux de George Soros [ndlr : milliardaire juif aux multiples passeports américains et hongrois] et les médias complices de ces réseaux. Ce qui se produit en Hongrie aura d’importantes implications pour l’Europe tout entière Lire la suite

L’intelligence des « Français » et des « Britanniques » en forte baisse

Source de l’information  BFM TV

A en croire plusieurs études publiées dans la revue Intelligence, le QI moyen de la population baisserait en effet de manière spectaculaire depuis une quinzaine d’années. Alors que les Britanniques auraient en moyenne perdu 14 points de QI depuis la seconde révolution industrielle, les Français auraient eux accusé une chute de 3,8 points entre 1999 et 2009. […]

 

Le monde de la pyramide des valeurs inversées

all-seeing-eye-dollar_featured

Source de l’information : micheletribalat.fr

Commentaire d’Europe Résistance

Tout ce qui fut jadis considéré comme pur, sain, bon, courageux, vertueux par nos ancêtres est aujourd’hui inversé. Les Gouvernements, les entreprises, la Presse, les groupes financiers, les Universités, les « artistes ». Absolument tous font l’éloge du modernisme sale, contre l’art traditionnel renommé « kitsch ». L’éloge du contrôle de l’Etat sur une masse d’individus stupides ; contre la responsabilité collective des membres d’une communauté. L’éloge de la nourriture complexe et gastronomique pas nourrissante ; contre la nourriture traditionnelle simple et nourissante. L’éloge de la faiblesse, de la fragilité, de la passivité ; contre la force, la volonté, le développement rapide. L’éloge des races inférieures ; contre les races supérieures. L’éloge de tout ce qui est étranger ; contre le national. L’éloge de l’Islamisme contre le Christianisme. L’éloge de l’illégal contre le légal. L’éloge des bamboulas africains contre les Grands russes. L’éloge du ganster contre le policier. Du criminel boukaque contre la victime blanche. L’éloge de la musique simple tam tam nègre ; contre la musique hamonieuse blanche. L’éloge des professions parasites pour les finances du pays tels les juristes, les artistes, les facultés sociales, les universitaires oisifs, les psy en tout genres, les masseurs, l’académisme ; contre le pragmatisme à l’anglo-saxonne, les professions techniques, productives, connectées à la demande des entreprises, les apprentissages, etc. L’éloge du « flirt » et de l’homosexualisme ; contre la famille. L’éloge de l’originalité individuelle ; contre l’harmonie des membres d’un groupe. La nouvelle religion judéo-maçonnique imposée au monde blanc dès la première révolution (américaine) en 1776 s’est généralisée dans tous les pays blancs qui se sont laissé dominer par les Etats-Unis d’Amérique. Tel l’Europe de l’Ouest et de l’Union Européenne. Où la secte judéo-maçonnique règne en maître absolu et achève de détruire et de dégénérer la Race blanche physiquement après l’avoir détruite spirituellement en la divisant contre soi-même par toute sortes d’idées plus débilitantes et pas naturelles les unes que les autres. L’égalité (marxisme), la passivité (christianisme), la paresse (hyppies), la tolérance (antiracisme nom de code pour antiraceblanche), la repentance (soumissions à l’étranger et reniement de oeuvre des ancêtres). Un cataclysme invraisemblable il y paraîtrait 50 ans d’aujourd’hui s’abat à présent sur l’Europe. Des centaines de millions d’Européens disparaissent au millieu d’une invasion organisée par les Gouvernements de millions d’immigrés envahisseurs ; sans qu’une note de bas de page ne soit diffusée dans la Presse. Dans une indifférence totale, les Européens sous domination américaine ont choisi de se suicider collectivement. Énormément va être perdu. Mais les choses matérielles sont de peu d’importance. La substance de notre sang l’est infiniment plus. Beaucoup de territoires vont être totalement colonisés, dénaturés. Des centaines de millions d’Européens vont disparaître. Mais au milieu de tous ceux destinés à mourir. Il y en aura destinés à survivres. Rassemblés avec leurs frères de l’Est et du Nord. Ceux-là formeront le bastion d’où rejaillirât la lumière blanche ! Rempli d’une haute estime raciale, le scintillement des boules de feu nucléaires qu’ils lanceront fera fuirs les hordes de cafards aveuglés de la terre sacrée, ils étrangleront de leurs mains tous les traîtres de la civilisation aryenne ; celle des descendants hyperboréens. La Race ingénieuse détruira ses ennemis comme il en a toujours été lorsqu’elle l’a voulût. Ensemble nous disons, Sieg Heil ! Sieg Heil !

Douglas Murray est une sorte d’Eric Zemmour britannique. Mis-à-part le fait qu’il ne soit pas juif, c’est le genre de personne à se définir « conservateur », une maladie d’aveugle qui ne voit pas le lien entre la décadence imposée à l’Europe depuis 1945 par les juifs vainqueurs. Et la destruction systématique organisée des Européens et de leur culture. Néanmoins le résumé qu’en fait Michelle Tribalat mérite d’être lu.

DOUGLAS MURRAY

THE STRANGE DEATH OF EUROPE

IMMIGRATION, IDENTITY, ISLAM

Bloomsbury Continuum , 2017, 352 p.

Dans ce livre, Douglas Murray analyse la situation actuelle de l’Europe dont son attitude à l’égard des migrations n’est que l’un des symptômes d’une fatigue d’être et d’un refus de persévérer dans son être. Advienne que pourra ! « Le Monde arrive en Europe précisément au moment où l’Europe a perdu de vue ce qu’elle est ». Ce qui aurait pu réussir dans une Europe sûre et fière d’elle-même, ne le peut pas dans une Europe blasée et finissante. L’Europe exalte aujourd’hui le respect, la tolérance et la diversité. Toutes les cultures sont les bienvenues sauf la sienne. « C’est comme si certains des fondements les plus indiscutables de la civilisation occidentale devenaient négociables… comme si le passé était à prendre », nous dit Douglas Murray.

Seuls semblent échapper à celle langueur morbide et masochiste les anciens pays de la sphère soviétique. Peut-être que l’expérience totalitaire si proche les a vaccinés contre l’oubli de soi. Ils ont retrouvé leur identité et ne sont pas prêts à y renoncer. Peut-être gardent-ils le sens d’une cohésion nationale qui leur a permis d’émerger de la tutelle soviétique, dont les Européens de l’Ouest n’ont gardé qu’un vague souvenir. Peut-être ont-ils échappé au complexe de culpabilité dont l’Europe de l’Ouest se délecte et sont-ils trop contents d’avoir survécu au soviétisme pour se voir voler leur destin. Cette attitude classée à droite par l’Europe occidentale est vue, à l’Est, comme une attitude de survie, y compris à gauche comme en témoigne Robert Fico, le Premier ministre de gauche slovaque : «  j’ai le sentiment que, nous, en Europe, sommes en train de commettre un suicide rituel… L’islam n’a pas sa place en Slovaquie. Les migrants changent l’identité de notre pays. Nous ne voulons pas que l’identité de notre pays change. » (2016)

LA COMPLAISANCE DES EUROPÉENS DANS LA DÉTESTATION DE SOI

 Il y a un orgueil à se présenter comme les seuls vraiment méchants de la planète. Tout ce qui arrive, l’Europe en est responsable directement ou indirectement. Lire la suite

Canada de 80% d’Aryens à 80% de boukaques en 2100

Source: Europe Blanche

« Presque sept résidents sur dix de la métropole de Vancouver seront des minorités visibles, autrement dit des non-blancs, dans moins de deux décennies. […] Un rapport de Statistiques Canada daté de 2017, intitulé « Immigration et Diversité : projections de population », prévoit que le nombre de canadiens appartenant aux minoités visibles « augmentera plus rapidement que le reste de la population et pourrait plus de doubler d’ici à 2036 à entre 12,8 millions et 16,3 millions ». […] Statistiques Canada projette que la population active du Grand Toronto deviendra à environ 71% non-blanche d’ici à 2036, alors que la population active de la métropole de Vancouver sera à plus de 66% non-blanche.
[…] Pendant ce temps, Victoria et Kelowna resteront à moins de 25% non-blancs. Il en ira de même au Québec, dans les Maritimes [ndt : les provinces canadiennes bordant l’Atlantique] et le Canada rural. Kaufmann, qui est né à Hong Kong de parents de races différentes et a été élevé dans l’Ouest de Vancouver, a étudié comment les quartiers changent en Grande-Bretagne, au Canada, et ailleurs quand il y a afflux rapide d’immigrés essentiellement non-blancs. Les minorités vont déménager dans les endroits relativement blancs, mais les Blancs ne vont pas déménager vers les endroits aux minorités fortes. Les Blancs ont, et vont, avoir tendance à déménager vers des endroits relativements blancs », déclare Kaufmann (youtre réjouis de la situation) […] Au Canada, les Blancs constituent actuellement environ 80% de la population. Kaufmann, cependant, a attiré l’attention sur une étude menée par Patric Dion de l’université de Laval et Eric Caron-Malenfant, fonctionnaire de Statistiques Canada, qui projette que d’ici à 2106, la vaste majorité de la population du Canada descendra d’immigrés arrivés après 2006. Supposant que quatre à cinq immigrés au cours de cette période continueront d’être non-blancs, Kaufmann a projeté que d’ici à 2106 les Blancs représenteront de 12% à 38% de la population. « Je pense qu’une conclusion moyenne raisonnable est que le Canada sera à 20% blanc, à 65% non-blanc et à 15% métissé d’ici à 2106 », a-t-il déclaré. « Le Canada deviendra probablement un pays à « majorité de minorités » vers 2060. »

Les dirigeants des principaux pays de l’Union (socialiste soviétique) européenne ont un point commun

Emmanuel Macron, le nouveau président français, n’a pas d’enfants (il a épousé son ancienne prof, de 25 ans son aînée)
La chancelière allemande Angela Merkel n’a pas d’enfants
Le Premier ministre britannique Theresa May n’a pas d’enfants
Le Premier ministre italien Paolo Gentiloni n’a pas d’enfants
Le Premier ministre néerlandais Mark Rutte n’a pas d’enfants
Le Premier ministre suédois Stefan Löfven n’a pas d’enfants
Le Premier ministre luxembourgeois Xavier Bettel n’a pas d’enfants
Le Premier ministre écossais Nicola Sturgeon n’a pas d’enfants
Le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker n’a pas d’enfants
(Le premier ministre belge, Charles Michel, a deux enfants, une moyenne haute dans cette Europe qui ne se reproduit plus. Mais son prédécesseur, Élio di Rupo, était un homosexuel sans enfant)

Mis en évidence par Phil Lawler (éditeur du « Catholic World News »)

Appel des Nationalistes russes aux organisations nationalistes d’Europe de l’Ouest

Commentaire d’Europe résistance

Nous n’avons pas eu besoin des informations de la lettre pour reconnaître il y a longtemps que Poutine (et sa bande de pilleurs oligarches) n’est qu’un démagogue avide de se maintenir au pouvoir par toutes les traîtrises y compris celle de sa race. Quand on voit que l’homme est capable de fermer les yeux sur les milliards que les chefs corrompus des républiques régionales (c.f. tatarstan, tchétchénie) détournent pour autant qu’ils reconnaissent l’autorité du Kremlin on comprend bien que tout ce qui l’intéresse est ses intérêts et la stabilité de l’Etat qui le maintien au pouvoir (la Féd. de russie). Pas les intérêts du Peuple russe. On en est revenu à la situation du XVème siècle quand les régions vassales étaient libres en tout tant qu’elle étaient soumises. L’Association « Les Russes » fut fondée et dirigée par Dimitri Demushkin. L’Association rassemble tous les mouvements nationalistes russes et organise la Marche nationaliste contre le pouvoir chaque année à Moscou. Dimitri Demushkin était auparavant Président d’Union Slave (plus grande organisation raciste russe 70’000 membres), officiellement interdite depuis 2010 pour « idéologie extrémiste NS », mais toujours active depuis sa fondation en 1999. Nous nous excusons d’avance pour la qualité médiocre de la traduction française.

Le Conseil de l’association ethno-politique « Les Russes ! »

Mars 2015

« Nous devons protéger l’intégralité de la jeunesse russe du virus du nationalisme. »

Vladimir Poutine

Chers collègues ! L’avenir des nations européennes et de la civilisation européenne dépend de vous. Les problèmes auxquels nous devons faire face sont semblables : les hordes immigrées surgies du Tiers-Monde, les déplacements des populations indigènes, l’islamisation, l’humiliation, le maintien au pouvoir de la Gauche (marxistes culturels, internationalistes, néo-bolcheviks, etc.). Cette situation ne permet pas aux forces patriotiques saines de prendre les mesures adéquates contre ces problèmes. La propagande du nationalisme et de l’identité en tant que race est bannie dans la plupart des pays européens. Cependant, chaque nation européenne a une situation unique en raison de divers facteurs d’ordre intérieur. Parfois, vu de l’extérieur, il est difficile de réellement saisir des événements dans un autre pays. Nous avons appris que les forces hostiles au peuple russe font un bon travail de désinformation auprès des nationalistes européens à propos de la Russie afin d’être indirectement manipulés. Cette situation n’est pas acceptable. Aujourd’hui, nous entendons faire comprendre à tous les nationalistes européens que Poutine et son gouvernement sont les ennemis du peuple russe. Poutine et Compagnie volent et détruisent la Russie, maintiennent un régime à « poigne » et travaillent pour un internationalisme de type néo-bolchevik. Nous voudrions d’abord vous rappeler qu’en novembre 2014, une initiative de la Fédération de Russie influença le Comité de l’Assemblée générale des Nations Unies et fit adopter une résolution qui demande aux pays de prendre les mesures les plus efficaces pour lutter contre le nationalisme et les autres formes d’expression de l’identité nationale et raciale des Blancs. Poutine est donc l’incitateur de la prochaine vague de persécutions des nationalistes blancs dans le monde entier. Le ministère russe des Affaires étrangères envoie d’ailleurs régulièrement des notes de protestation à divers pays européens en rapport avec des activités nationalistes de masse, exigeant ainsi l’application d’une discrimination fondée sur l’idéologie et la privation du droit à la liberté de réunion de nos associés. Lire la suite

Le Gouvernement gauchiste « hollande » maintient et étend son pouvoir pour les 5 prochaines années en France

Source : Rivarol.com

Rappel d’ER: Emmanuel Macron, secrétaire gén. adj. au cabinet du Président Hollande, et ancien ministre de l’économie de Hollande, a créé un nouveau Parti politique « En Marche » en 2016 en vue de récupérer les voix du Parti socialiste français (parti de l’actuel Président de la France Hollande et ainsi être candidat aux présidentielles de 2017 à la place de ce dernier.

La manipulation a parfaitement fonctionné. Emmanuel Macron sera dans une quinzaine de jours le locataire de l’Elysée. Et tout laisse à penser qu’il sera largement élu le 7 mai au soir. Il est d’ailleurs arrivé en tête, assez nettement, au soir du 23 avril avec 24 % des voix. Cette fois les sondages ne se sont pas trompés et ont annoncé à l’avance les résultats, quasiment à la décimale près. Leur seule erreur fut d’avoir légèrement minoré le taux de participation, finalement très élevé, tout près de 80 %. Alors que cette campagne présidentielle fut particulièrement médiocre et ennuyeuse, que les questions essentielles étaient délaissées, les Français et assimilés se sont déplacés massivement pour aller urner, y compris à l’étranger où les files d’attente devant les consulats étaient impressionnantes, notamment à Berlin, à Londres, à Hongkong ou à Montréal où les électeurs ont fait plus de trois heures de queue pour aller urner. Ces Français souvent très dénationalisés ont massivement voté (à plus de 40 %) pour Macron, le candidat de la mondialisation heureuse et de l’européisme béat. Le Système peut être content : les Français ont montré une nouvelle fois leur conformisme Lire la suite