Le Lieu des Congrès du NSDAP à Nuremberg

fuhrer__s_accomplishments_by_ingyaningya-d38119r

Source de l’information: Propagandes.info

Pourquoi Nuremberg devient-elle dès 1927 la ville du NSDAP ? Entre le XIe siècle et le XVIe siècle, la plupart des empereurs germaniques résident une partie de l’année à Nuremberg. Depuis la Bulle d’or de 1356 de l’empereur Charles IV, chaque nouveau souverain a l’obligation de réunir la première diète de son règne à Nuremberg. On comprend évidement la volonté des Nationaux-socialistes d’inscrire un lien symbolique entre le Saint-Empire romain des nations germaniques et le IIIe Reich en choisissant cette ville. Les Congrès du NSDAP attiraient plus d’un million de personnes à Nuremberg et duraient toute une semaine. L’arrivée du Guide marquait le début des Congrès. Adolf Hitler venait invariablement au centre-ville et était reçu tout d’abord à la mairie comme le montre l’image ci-dessus. Chaque jour était consacré à une organisation national-socialiste : journée des SS, journée du Service du Travail pour le Reich, journée des Jeunesses Hitlériennes, journée de la Wehrmacht… L’emplacement pour les Congrès était situé au sud-est de la ville. Les travaux débutèrent à partir de 1934 sur un immense espace de 11 km2, le « Reichsparteitagsgelände » littéralement en allemand : « terrain du Congrès du Reich ». Le projet gigantesque comportait six bâtiments et voies importantes. Certains sont encore visibles, d’autres inachevés, d’autres ont été détruits. La responsabilité du complexe architectural d’inspiration grecque fut confié à Albert Speer, incomparable architecte et ministre du IIIe Reich.

Reichsparteitagsgelände-Nürnberg

Vue-densemble-du-complexe-actuel-1024x768

Sur la photographie au dessus, on distingue par exemple l’emplacement du Deutsches Stadion (le Stade Allemand) projet pharaonique qui devait accueillir 405 000 spectateurs ! Le Lagerzone accueillait lors des congrès des milliers de tentes et de baraquements pour les congressistes. Albert Speer avait dressé les plans du « plus grand stade au Monde » (selon ses propres propos) qui devait se situer sur le site et il aurait été édifié sur une surface de 540 par 445 mètres et une hauteur de 82 mètres, 405 000 places. Speer s’était inspiré du Circus Maximus de Rome. Sa construction commença en 1938, avec les travaux d’excavation mais furent arrêté au début de la guerre en 1939. Après la guerre, la moitié nord de la fosse fut remplie d’eau et forme aujourd’hui le Silbersee « Lac d’Argent », tandis que la moitié sud a été utilisée pour le dépôt des débris dus à la destruction du centre-ville de Nuremberg.

Deutsches-Stadion-Nürnberg.-3

Deutsches-Stadion-Nürnberg.

L’Arène de Luitpold fut construite autour du monument aux morts de la première guerre mondiale. Dans ce lieu, on célébrait aussi les seize morts nationaux-socialistes du Putsch de la brasserie à Munich en 1923. Le régime faisait évidemment le lien ici entre les combattants de la première guerre et les combattants du Nouvel Ordre Aryen. À partir de 1933, la promenade du Luitpoldhain littéralement traduit : « Bosquet Luitpold » a été remplacée par une zone de déploiement strictement structurée, d’une superficie de 84 000 m², que l’on appela Luitpoldarena. Tribune et Hall d’Honneur étaient reliés par un large chemin en granit. C’est au sein de Luitpoldarena qu’avait lieu les rassemblements de la SA et les SS regroupant un maximum de 150 000 personnes. Le Ehrenhalle « Hall d’honneur » est lui-même essentiellement consacré à la commémoration des morts du putsch de la Brasserie à Munich de 1923. La principale « relique » est ici le Blutfahne « drapeau de sang », qui aurait été ramené du Putch par les insurgés, trempé dans le sang de l’un d’eux. Lors de Blutfahnenweihe « consécration du drapeau de sang », les nouveaux drapeaux des unités de la SA et SS étaient « consacrés » par le touché avec le Blutfahne. Le nombre des congressistes invités permettait l’organisation de cérémonies considérables, quasi religieuses, où la mise en scène grandiose avait pour but d’exalter la solidarité du Peuple et de son Chef, la Communauté Raciale, le Peuple étant entièrement acquis à son Führer.

Manifestation-au-LuitpoldarenaLa Tribune Zeppelin est de même une réalisation qui se veut grandiose : 360 mètres de long, 70 000 spectateurs pouvaient y tenir pour assister aux défilés de la Wehrmacht, du Front du Travail, des Jeunesses Hitlériennes, etc… Le Zeppelinfeld « Champ Zeppelin » est situé à l’est de la Große Straße et pouvait contenir jusqu’à 320 000 personnes, dont 70 000 spectateurs dans les tribunes séparées entre elles par 34 piliers sur lesquels étaient disposés des drapeaux. La tribune principale, la Zeppelinhaupttribüne, d’une largeur de 360 mètres, a été l’une des premières constructions de Albert Speer pour le NSDAP et était inspiré du Grand Autel de Pergame. Elle fut surmontée d’une croix gammée sculptée en pierre dont le dynamitage par l’armée américaine, le 25 avril 1945, sera immortalisé par un film devenu depuis le symbole le plus représentatif de la chute du « nazime ». En 1967, les colonnades furent abattues. Le reste du bâtiment est resté intact et est aujourd’hui utilisé au sein du Norisring. De 1947 à 1995, la Nurnberg American High School, l’utilisa comme terrain de football américain et de football.

Vue-du-Zeppelinfeld-en-1936.1

Zeppelinhaupttribüne-La-cathédrale-de-lumière

Le Palais des Congrès est le plus grand bâtiment monumental d’architecture national-socialiste qui fut conservé et inscrit dans le cadre de la Protection du patrimoine culturel. Il était le centre de congrès du NSDAP et avait une contenance de 50 000 places, mais le bâtiment est resté inachevé et sans toit. Il se présente sous la forme d’une vaste amphithéâtre romain avec un plan « U » se termine par deux bâtiments de tête, le tout étant d’un diamètre de 250 mètres et d’une hauteur de 39 mètres (70 mètres avaient été prévus), construit principalement en clinker avec une façade de granit. La façade extérieure étant inspirée directement de celle du Colisée de Rome. Les travaux furent interrompus en 1939. Il devint après guerre un entrepôt pour la municipalité. La fourrière de la ville s’y installa dans les années 80. Des projets de réhabilitation furent proposés visant à transformer ce lieu en centre commercial ou de loisirs mais les habitants et la municipalité de Nuremberg s’y opposèrent. Le Centre de Documentation anti-national-socialiste a été construit dans l’aile nord du Palais des Congrès. Il accueille depuis 2001 une exposition permanente « Fascination et violence » qui retrace l’histoire du nazisme et des Congrès à Nuremberg. L’accent est mis sur la propagande, l’embrigadement des masses, l’holocauste, les procès de Nuremberg. Le centre de documentation s’inscrit dans la politique menée depuis soixante ans par la ville de Nuremberg qui veut aujourd’hui être une ville symbole de la paix et des droits de l’homme.

Projet-intérieur-du-Palais-des-Congrès-50-000-places

La Grande Rue fait près de 2 km de long (1,5 ont été achevés) et 40 mètres de large, part du Palais des Congrès pour atteindre le Champs de Mars. La chaussée en béton a été recouverte de dalle de granit noir et gris de 1,2 mètre de côté. La Große Straße était destinée à être l’axe central du site afin d’être utilisée pour les parades de la Wehrmacht. Néanmoins, les travaux de construction achevés en 1939 au début de la Seconde Guerre mondiale, ne servirent jamais pour les parades, le dernier rassemblement ayant eu lieu en 1938). Après la guerre, la chaussée a été utilisée comme terrain d’aviation de la US Army à titre temporaire. Aujourd’hui, il est utilisé comme zone de stationnement lors des foires très fréquentées de Nuremberg.

La-grande-rue

Le Champ de Mars devait servir de terrain de représentation pour la Wehrmacht. Son aménagement commença en 1938 et n’a jamais été achevé. Ses dimensions sont 955 mètres par 610 mètres, soit environ 58 hectares (donc plus grand que 80 terrains de football). Entouré de 24 tours (onze ont été achevées), il devrait donner l’impression d’une forteresse monumentale, ses tribunes devaient accueillir environ 250 000 spectateurs. Après la guerre, les installations ont été démolies. Aujourd’hui, le site accueille des logements.

Le-Champs-de-Mars

3 réponses à “Le Lieu des Congrès du NSDAP à Nuremberg

  1. J’avais lu je ne sais plus où que la ville de Nuremberg allait dépenser 70 millions pour la reconstruction du site. Est-ce toujours d’actualité ?

  2. Vous voulez dire une mise en valeur moderne du site probablement. Mais la reconstruction ça paraît improbable.

Vous êtes libre de publier autant de commentaires que vous voudrez à propos de ce que vous voudrez, anonymement ou pas selon votre choix. Vous pouvez nous demander de retirer des informations que vous auriez publiées par erreur. Si c'est la première fois que vous écrivez un commentaire, il sera soumis à une approbation préalable. Si votre commentaire contient plus de deux liens, il sera soumis à une approbation préalable. La propagande hostile à ce site ou à la défense de la Race blanche ainsi que le pollupostage sont censurés.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s