Une Guerre pour la Joie des Juifs, Céline le Prophète Aryen

« La guerre pour la bourgeoisie c’était déjà bien fumier, mais la guerre maintenant pour les Juifs! Je peux pas trouver d’adjectifs qui soient vraiment assez glaireux, assez myriakilogrammiques en chiasse, en carie de charogne verdoyeuse pour vous représenter ce que cela signifie : Une guerre pour la joie des Juifs! C est vraiment bouffer leur gangrène, leurs pires bubons. Je peux pas imaginer une humiliation qui soye pire que de se faire crever pour les youtres, je ne vois rien de plus ignoble, de plus infamant C’est pas la question que de mourir, c’est la question d’être le plus bas, le plus en retard, le plus con têtard qu’on aura jamais foutriqué sous la calotte de tous les cieux… Que veulent-ils les Juifs ? par derrière leur baragouin socialistico-communiste ? Leur carnaval démagogique ? Toute cette escroquerie infernale ? que veulent-ils ? Qu’on aille se faire buter pour eux, que ce soit nous qu’on reprenne leurs crosses, qu’on aille, nous, faire les guignols devant les mitrailleuses d’Hitler. Pas autre chose!… L’Idée! comme ils appellent, c’est une fantasmagorie, une entourloupe pire que le pucelage de la Sainte-Vierge!… On s’est étripé toujours sous l’impulsion des Juifs des siècles et des siècles pour le pucelage de la Sainte-Vierge, pour les burnes du Pape! faut pas rigoler!… Les motifs dont se servent les Juifs pour nous pousser à présent à la riflette sont tout aussi nuls, aussi cons. Le communisme, ils y pensent pas! ils n’y ont jamais pensé… Les Juifs agitent, propagent, agressent au nom de leurs plus grandes Idées, avec les tripes des chiens goymes… Il faudrait d’abord demander aux Juifs, qu’ils sacrifient eux d’abord leurs tripes! personnelles… avant que les nôtres on les engage. Qu’ils crèvent tous eux d’abord, après on verra… L’Idée germera peut-être dans la charogne juive… C’est comme ça qu’ils se prouvent les martyrs, les vrais martyrs, pas avec des mots seulement. Les Juifs engagent toujours l’avenir mais ne font confiance qu’au présent… C’est au présent qu’ils se régalent de notre connerie, de notre hébétude, de notre crédulité en forme d’Univers einsteinien, en milliards d’années de nuit. Ces messies, ces hâves apôtres ne prennent contact avec l’Esprit, n’entrent en commerce spirituel qu’à l’aide du plus grand confort… Faut pas confondre! Les aises et la bonne vie d’abord! Essentiellement. Il ne s’agit, pour le fond de ces croisades hitlériennes, ou judéo-mongoles que de s’arracher les esclaves entre boutiques très rivales… Qui descendra non-juif, dans l’arène, y laissera sûrement sa barbaque et ne remontera rien du tout. C’est un chien, il aura un os, au mieux! et puis c’est marre!… Jamais un rond du bénéfice!… De la dernière folie bourgeoise 14-18. Ies youtres sont sortis grands vainqueurs!… Poincaré, Viviani, Ribot, Millerand, Clemenceau : tessons retors, aigus maniaques, imbéciles. pantins pervers, cabotins canailles, fielleux, vendus, pourvendus aux Juifs, salaisons de Juifs, vieillards ivres du goût de mort, intraits de prostates pourries, ils ont durer l’Hécatombe, fanatiques des abattoirs, dans l’espoir unique, miraculeux baume pour ces cadavres en suspens, que pas un jeune n’en reviendrait. On a massacré la moitié de la France, la plus jeune, la plus virile pour ravigoter les basses moelles de quatre magots anatomiques. Il faut ce qu’il faut! C’est la gloire! Tous les grands vampires durent cent ans! Et la prochaine ce sera bien mieux! bien plus implacable encore, bien plus fignolé, plus saignant, plus torrentiel, ça sera la fin du cheptel. La haine des Juifs pour les animaux que nous sommes est à ce point virulente, d’une telle ardeur contenue, concentrée, que nous serons projetés, embrasés, dépiautés, éparpillés dans la mitraille, tout vifs, avant d’avoir tiqué d’un oeil… Les peuples toujours idolâtrent la merde, que ce soit en musique, en peinture, en phrases, à la guerre ou sur les tréteaux. L’imposture est la déesse des foules. Si j’étais né dictateur (à Dieu ne plaise) il se passerait de drôles de choses. Je sais moi, ce qu’il a besoin le peuple, c’est pas d’une Révolution, c’est pas de dix Révolutions… Ce qu’il a besoin, c’est qu’on le foute pendant dix ans au silence et à l’eau! qu’il dégorge tout le trop d’alcool qu’il a bu depuis 93 et les mots qu’il a entendus… Tel quel il est irrémédiable! Il est tellement farci d’ordures maçonniques et de vinasse, il a les tripes en tel état d’enjuivement et de cirrhose qu’il croule en loques dans les chiots juifs à la poussée des hauts parleurs. A ma  » bourgeoisie du sol « , pendant le temps de ma dictature, je lui en ferais tellement chier, je lui ferais apprendre des telles bonnes manières, que je lui ferais regretter la Commune, les Jésuites, les Incas. Ies Huns, le suicide par les bêtes fauves. Mais c’est le  » Passé  » nos bourgeois! Ils signifient presque plus rien!… Depuis toujours fourriers des Juifs, l’insécurité les annihile, ils crèvent de trouille dans le fond de leur froc. Ils savent même plus où mettre leur fias, tellement ils ont hâte de trahir, de se vendre, la peur de  » trahir pas assez « . Ils se feraient peindre en Abyssins, ils se feraient retourner les narines, pour que les youtres les rétablissent, les tolèrent encore un peu, dans le nouvel ordre, les privent pas tout de suite de leurs « Hostelleries « . Ils sont nés dans la traîtrise, ils crèveront de même… dans la panne et dans la tractation… Je me demande toujours ce qui est le plus dégeulasse, une merde de Juif bien aplatie, ou un bourgeois français tout debout… lequel qu’est infect davantage? Je peux vraiment pas décider. La prochaine guerre on peut prévoir, ça sera trois frontières à la fois, et des badoures! des formidables! pas des petites! des immenses! Je vous la souhaite belle et guillerette! enfants des Héros! fils des Gaules… Allemagne! Espagne! Italie! Ceux qui savent creuser, creuseront! Jamais tant de tranchées, si profondes! si larges! si longues! n’auront englouti tant d’hommes à la fois! Pour l’immense gloire d’Israël! pour l’Idéal maçonnique! Pour la vengeance des petits Juifs virés des bonnes places germaniques!… Pour la gloire des Bourses! des Valeurs et du Commerce! et des Bidoches! Pour l’arrivée fraîche et joyeuse de millions de youtres bien pillards qui nous manquent encore et qui se consument d’impatience dans le dénuement des ghettos!… Français du sol, un peu de coeur! Ne vous endormez pas comme ça!… Seriez-vous dégénérés? Souvenez-vous en cet instant sublime, admirablement attendu, de vos traditions chevaleresques! un Français n’a jamais sourcillé une petite seconde pour la défense de la Patrie! Bon sang ne saurait mentir! Sang guerrier! Le Français ne se redresse que sous les balles! Quel soldat! Bayard! Murat! La Tour d’Auvergne! Présent! Sus donc aux hordes germaniques! Affreuses massacreuses de Juifs! L’Internationale! oui! mais seulement avec les Russes! attention! les judéo-mongols. Pas de méprises! ne faites pas attendre Yubelkrantz!… Lisok, Lévy, Rosenbaum, ils broient du noir, ces malheureux, là-bas, ils souffrent, ils s’ennuient… pendant que vous chichitez encore devant la porte du charnier… Qu’attendez-vous donc bande de lâches? 5 Vous pouvez partir tranquilles… vous serez remplacés dans vos boulots promptement, dans vos maisons et vos lits… dix fois plutôt qu’une!… Vos femmes d’ailleurs ne demandent qu’à se rendre, que dis-je! elles sont aussi impatientes de vous mener gare de l’Est que Lizok Lévy, Yubelkrantz… de vous propulser au casse-pipe… La femme est une traîtresse chienne née… autant que le Juif est escroc né… La femme, surtout la Française, raffole des crépus, des Abyssins, ils vous ont des bites surprenantes! Ils sont si vicieux, si câlins. Ils comprennent si bien les femmes!… Ah! cet Orient!… c’est autre chose!… cocus des tranchées, pauvre viande  » kachère!  » vous ne serez pas oubliés! vous serez pompés, happés, déglutis, fondus dans la Victoire Juive… On vous arrangera en pensions pour les veuves bien consentantes!… On se régalera avec vos os… On ira en cars admirer les lieux où vous fûtes sonnés pour les Juifs, on ira guincher sur vos tombes, vos épouses chéries et les youtres. Ils viendront sur vos charniers, dégueuler le dimanche, on s’enculera sur votre martyr. Ca sera comme ça la survie, le souvenir! A votre santé pote!… L’Angleterre alliée? mes burnes! Encore une fameuse balancelle! Ils iront molo je vous assure ce coup-ci… encore bien plus mou qu’à l’autre… Ils risquent bien davantage… Un an pour mobiliser… encore un an pour instruire… Nous serons déjà tous asticots quand débarqueront dans les Flandres les premiers invertis d’Oxford… la jolie Home-Fleet du Whisky se répandra sur l’Atlantique expectante… Les Juifs sont rois de la Cité n’oublions jamais… l’une de leurs suprêmes citadelles avec Wall Street et Moscou… On ne détruira pas beaucoup…soyez bien certains…De l’expectative! beaucoup d’expectative, un  » wait and see  » formidable… Ils ne feront rien cette fois-ci les Juifs, la Chambre des Lords, juive, les magnats d’Angleterre avec précipitation… Ils enverront quelques avions… quelques généraux déjeuner chez Maurois… et discuter au Ministère un petit peu le tunnel sous la Manche… Mais pour la corrida cosmique, c’est nous qui fournirons la casse… c’est notre pays, bien désigné, le plus pourri, le plus décadent d’Europe… qui doit régler tous les frais… Frais! j’entends de notre viande… nos gésiers… à nous goymes! après tout notre pognon… »

Louis-Ferdinant Céline, Bagatelles pour un Massacre, 1937

Vous êtes libre de publier autant de commentaires que vous voudrez à propos de ce que vous voudrez, anonymement ou pas selon votre choix. Vous pouvez nous demander de retirer des informations que vous auriez publiées par erreur. Si c'est la première fois que vous écrivez un commentaire, il sera soumis à une approbation préalable. Si votre commentaire contient plus de deux liens, il sera soumis à une approbation préalable. La propagande hostile à ce site ou à la défense de la Race blanche ainsi que le pollupostage sont censurés.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s