Le 9 juin 721, Les Envahisseurs Arabes Sont Arrêtés à Toulouse

Source de l’article: Herodote

Le 9 juin 721, près de Toulouse, le duc d’Aquitaine Eudes inflige une sévère défaite aux mahométans. Sa victoire porte un coup d’arrêt à l’expansion de l’islam en Occident, tout juste dix ans après le franchissement du détroit de Gibraltar par les premiers mahométans.

Couvrant l’ensemble du bassin de la Garonne, la région que gouverne Eudes est connue des Romains sous le nom d’Aquitaine (Aquitania ou pays des eaux, en raison de ses nombreuses rivières descendant des Pyrénées). Sa population est plus proche des Basques ou des Ibères d’Espagne que des Gaulois – ou Celtes – du nord de la Loire.

Quand l’empereur romain Dioclétien redécoupe les provinces de l’empire pour mieux les défendre contre les Barbares, la région prend le nom de Novempopulanie (ou «terre des neuf peuples», par allusion aux tribus antérieures à la conquête romaine). En 418, les barbares Wisigoths qui viennent de ravager Rome acquièrent le droit de s’établir en Aquitaine. Ils font de Toulouse leur capitale (une partie des Wisigoths s’en est allée plus tard conquérir aussi l’Espagne). Un siècle plus tard, en 506, le roi wisigoth Alaric II est battu par Clovis, roi des Francs, à Vouillé, près de Poitiers. Les Wisigoths se retirent en Espagne et l’Aquitaine entre dans la mouvance des Francs. En 587, les Basques, aussi appelés Vascons, descendent des Pyrénées et envahissent la région. Ils donnent leur nom à la Gascogne. S’appuyant sur la redoutable cavalerie basque, les ducs d’Aquitaine ne tardent pas à s’émanciper de la tutelle franque jusqu’à devenir indépendants. Les Aquitains se qualifient de Romains pour mieux se distinguer des Francs du bassin rhénan, qu’ils appellent Barbares.

En 717, le duc Eudes, un guerrier d’origine obscure, intervient dans la guerre qui oppose les royaumes francs d’Austrasie (la région de Metz) et de Neustrie (la région de Noyon et Paris). Chilpéric II, roi de Neustrie, concède à son allié le titre de roi d’Aquitaine avant d’être battu à Néry par les Austrasiens, que commande le maire du palais Charles (futur Charles Martel).

Eudes connaît son heure de gloire sous les murs de Toulouse, face aux envahisseurs mahométans. Un peu plus tard, en 732, le duc appelle Charles et les Francs à son secours pour arrêter une nouvelle incursion islamique. La bataille qui sera livrée près de Poitiers mettra définitivement un terme à la menace islamique en Gaule.

Vous êtes libre de publier autant de commentaires que vous voudrez à propos de ce que vous voudrez, anonymement ou pas selon votre choix. Vous pouvez nous demander de retirer des informations que vous auriez publiées par erreur. Si c'est la première fois que vous écrivez un commentaire, il sera soumis à une approbation préalable. Si votre commentaire contient plus de deux liens, il sera soumis à une approbation préalable. La propagande hostile à ce site ou à la défense de la Race blanche ainsi que le pollupostage sont censurés.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s